Et si vous plantiez une fagale ?

Et si vous plantiez une fagale ?

C'est l'automne et si vous ne faites pas attention, il pourrait bien vous tomber un marron ou un gland sur la tête. Les fruits d'automne semblent tous vouloir quitter leurs arbres. Il y a peu de gens qui ont une fagale dans leur jardin, mais il vaut la peine d'en planter un. Même s'il faut souvent beaucoup de patience avant de pouvoir en récolter les premiers « fruits ». Mais les fagales durent des générations, demandent peu d'entretien et sont, de plus, très populaires parmi les oiseaux et d'autres animaux. Vous pouvez les planter de novembre à février tant qu'il ne gèle pas ou qu'aucun gel ne s'annonce.

Le top 5 des fagales

1 Châtaigner (Castanea sativa)

Le châtaigner est orné de grandes feuilles qui prennent de belles couleurs en automne. Il ne produit des fruits qu'environ quatre ans après la plantation. Ces fruits peuvent se griller ou rôtir, et vous pouvez en faire de la soupe ou de la purée. Le châtaigner a un système racinaire large et profond et il peut pousser jusqu'à 20 mètres de haut, il faut donc lui réserver assez de place. Il existe toutefois des espèces qui poussent lentement et qui ne dépassent pas les sept mètres. Cet arbre apprécie les endroits ensoleillés ainsi que les sols aérés et fertiles.

2 Noisetier (Corylus avellana)

Le noisetier ou coudrier produit des noisettes deux ou trois ans après avoir été planté. Ce n'est pas un arbre mais un arbuste qui peut devenir très grand (env. 6 mètres de haut). En janvier déjà, il peut fleurir en produisant des chatons vert clair. Rien de tel que de pouvoir casser et rôtir ses propres noisettes. Ces fruits très sains peuvent garnir une salade, mais aussi compléter une pâte à tartiner au chocolat ou une pâtisserie. C'est un arbuste indigène, il pousse donc naturellement bien dans nos contrées. Plantez-en si possible au moins deux, ils se féconderont mutuellement et vous garantiront une récolte abondante. Plantez-les dans le jardin ou dans de grands bacs, au soleil, dans un sol aéré et bien perméable.

3 Noyer (Juglans regia)

Le noyer commun est un arbre à pousse lente qui peut atteindre les 20 mètres de haut et 15 de large. Après quatre ou cinq ans, il commence à produire des noix. Ne les cueillez pas tout de suite, attendez qu'elles tombent toutes seules de l'arbre. Séchées, les noix se conservent facilement trois ans. Plantez le noyer dans un endroit ensoleillé et un sol riche en calcaire. Un autre avantage du noyer : il dégage une odeur qui tient les mouches et moustiques à distance.
4 Amandier (Prunus dulcis/amygdalus)

L'amandier produit des amandes trois à quatre ans après sa plantation. Au printemps, cet arbre, qui peut atteindre les 7 mètres, est un vrai plaisir pour les yeux avec ses magnifiques fleurs rose pâle. Les amandes mûrissent en octobre, lorsque la grande coque s'ouvre et que le fruit en tombe. Laissez-les sécher quelques semaines et vous pourrez ensuite les déguster. Vous pouvez aussi les rôtir et les travailler en massepain ou les intégrer dans des desserts. Plantez l'arbre dans un endroit chaud, ensoleillé et à l'abri des courants d'air, dans un sol neutre ou légèrement calcaire. L'amandier résiste bien à l'hiver, mais ses fleurs doivent être protégées en cas de gels tardifs.

5 Charme (Fagus sylvatica)

Un charme peut devenir très grand (jusqu'à 40 mètres de hauteur) et s'épanouit dans des sols bien perméables et riches en calcaire. En hiver, il conserve une grande partie de ses feuilles. En mai, les branches s'ornent de chatons. Les fruits sont petits et difficiles à peler, mais c'est une tâche agréable si l'on s'y attelle avec les enfants, par un jour pluvieux de vacances d'automne. Faites griller les akènes (fruits) dans une poêle. Vous pouvez également en extraire de l'huile ou en faire un pesto.

Consultez aussi nos autres fiches:

Conseils pour votre potager août

Août est le mois des récoltes. Vous allez pouvoir vous régaler avec le délicieux butin amassé dans votre propre jardin. Outre l’arrosage, dans la mesure où les autorités publiques l’autorisent encore avec cette chaleur tropicale, il y a d’autres petites tâches que vous pouvez accomplir afin de continuer à profiter de votre potager jusque très tard dans l’année et même encore l’année suivante.

Plus....
Comment aider la faune du jardin par cette chaleur?

Il n’y a pas que les fermiers et les amateurs de jardinages qui rêvent de quelques belles draches nationales en cet été chaud et sec. Les mammifères, les oiseaux et les insectes sont aussi désespérément à la recherche d’eau potable. Il arrive même que les rats des villes quittent la sécurité des égouts, pour s’aventurer dans les rues en pleine journée à la recherche d’eau. Les communes conseillent de vider des seaux d’eau dans les égouts pour faire en sorte que les rats restent bien en bas. Mais que pouvez-vous faire pour les animaux que vous aimez voir dans votre jardin, et cela, d’une manière sûre?

Plus....
Scindapsus : une plante d’intérieur pour le mois d’aout

Le Scindapsus est une plante multitâche : non seulement il rend votre maison plus jolie avec ses feuilles aux belles couleurs vertes, mais il contribue aussi à purifier l’air de votre intérieur.

Plus....
15 conseils de jardinage août

L’été bat son plein. Il est grand temps de profiter, que ce soit en Belgique ou à l’étranger ! En même temps, il fait très chaud et très sec. N’hésitez donc pas à vous occuper de votre jardin aux moments les plus frais, le matin ou le soir, pour accomplir les tâches et travaux suivants.

Plus....