Comptage des oiseaux

Comptage des oiseaux

Dans les mois sombres de l’hiver, la présence d’oiseaux est un véritable rayon de soleil dans votre jardin. Tout devient plus joyeux lorsqu’ils s’y attardent, avec leurs cabrioles acrobatiques, leurs piaillements et leurs battements d’ailes, ou simplement avec leurs belles couleurs. Attirez-les dans votre jardin ou sur votre balcon avec de la nourriture spéciale pour oiseaux et participez à leur recensement national.

Le Comptage national et le Grand week-end des oiseaux.

Durant le week-end du 25 au 27 janvier, on organise aux Pays-Bas le comptage national des oiseaux de jardin initié par la ligue « Vogelbescherming » (protection des oiseaux), et en Belgique, le Grand week-end des oiseaux, une initiative de « Natuurpunt ». Plus il y aura de participants, plus Vogelbescherming et Natuurpunt pourront se faire une idée précise du statut des différentes espèces d’oiseaux de jardin dans ces deux pays. Il n’y a de toutes façons rien à faire dans votre jardin tant qu’il gèle, pourquoi n’en profiteriez-vous donc pas pour observer les oiseaux depuis un endroit bien au chaud près de la fenêtre, avec une bonne tasse de thé ou de café ? C’est le matin que les oiseaux sont le plus actifs, en choisissant ce moment-là pour compter et noter leur présence, vous vous promettez donc une demi-heure palpitante. Attention, on ne compte pas les oiseaux qui ne font que passer au-dessus du jardin. Vous noterez seulement le plus grand nombre de représentants d’une espèce qui se sont trouvés en même temps dans votre jardin. En d’autres termes, si vous avez vu d’abord deux mésanges charbonnières puis cinq en même temps, vous ne notez que « cinq mésanges charbonnières ». Si vous avez de la peine à suivre les va-et-vient incessants des oiseaux, vous pouvez faire une photo avec votre smartphone et effectuer le comptage plus tard, en toute tranquillité. Lorsque vous avez terminé, vous pouvez transmettre vos décomptes grâce à l’appli spéciale « Tuinvogels » (oiseaux de jardin) ou en passant par les sites web www.tuinvogeltelling.nl et vogelweekend.natuurpunt.be.

Plus de mésanges charbonnières, moins de merles

L’an passé, 33 600 Flamands ont participé au Grand week-end des oiseaux. Parmi les trois oiseaux les plus fréquemment vus, le moineau a été détrôné par la mésange charbonnière. Le moineau est donc arrivé en deuxième place, tandis que le choucas et le pinson se disputaient la troisième place. Aux Pays-Bas, 65 000 personnes ont pris part à l’initiative, et voici le palmarès : moineau, mésange charbonnière et mésange bleue. Dans les deux pays, le merle a été moins souvent aperçu que par le passé. Cette baisse est attribuée à la présence du virus Usutu, mortel pour les merles, qui a été amené par les moustiques et qui a sévi auprès de nos petits amis trois ans d’affilée.

Que peut-on leur donner à manger ?

Les oiseaux dépensent beaucoup d’énergie tout au long de l’année. En hiver, pour se tenir chaud, au printemps, pour faire leur nid et pondre des œufs, puis pour défendre leur territoire et élever leurs petits. En automne, ils doivent faire des réserves pour l’hiver. Vous pouvez donc donner toute l’année de la nourriture aux oiseaux. Cela ne peut pas faire de mal : ils ne vont pas pour autant devenir paresseux ou perdre leur aptitude à se nourrir tout seuls dans la nature et dans nos jardins, et ils savent s’arrêter avant que le surpoids ne les menace. Par contre, il faut rayer les boules de graisse et les cacahuètes du menu lorsque le printemps s’annonce, car les plus petits peuvent s’étouffer avec les cacahuètes et la graisse des boules pourrit vite lorsque les températures sont plus clémentes. Ne donnez jamais de la nourriture salée aux oiseaux. Parmi les en-cas recommandés, on trouve les cacahuètes et graines de tournesol non grillées, le beurre de cacahuète spécial pour oiseaux (sans sel), les graines de maïs séchées, les petits bouts de fruits et différents granulés. Vous trouverez tout le nécessaire dans notre jardinerie de Mouscron : des boules de graisses aux graines aux silos à nourriture, en passant par les supports pour beurre de cacahuète.

Consultez aussi nos autres fiches:

Comment faire un bon semis?

Au printemps, tout sort du sol. C’est le temps par excellence pour la croissance végétale, même si nous avons été plutôt déçus par les dieux du climat en ce début de mai.

Plus....
Saints de glace : nous pouvons ressortir nos fleurs!

Enfin ! Après les Saints de glace (11-14 mai), tout risque de gel nocturne devrait être définitivement derrière nous. Cela veut dire que nous pouvons sortir nos plantes en pots ainsi que nos jeunes pousses l'esprit tranquille.

Plus....
Vive le géranium en pot ! (Pelargonium)

Ce sont des plantes reconnaissantes, qui fleurissent extrêmement longtemps. Il existe de nombreuses variétés et tailles de géranium. Il y a des géraniums de pleine terre et des géraniums en pot.

Plus....
Plantes de salle de bains : plantes d’intérieur pour le mois de mai

Toutes les plantes de salle de bains apprécient l’ombre, la chaleur et une forte humidité – ces mêmes conditions qui règnent dans votre salle de bains.

Plus....